Официален блог на WebEKM EKM очаквайте сайта онлайн скоро.

Download Free Templates http://bigtheme.net/ free full Wordpress, Joomla, Mgento - premium themes.

Intense semaine en France pour les 2nde 7 sur les traces des Poilus de Madrid

el .

5Les élèves de l’Enseignement d’Exploration Patrimoine ont travaillé depuis le mois de septembre 2017 sur les soldats de la Première Guerre mondiale. Ils avaient un double objectif : redonner une identité aux 40 soldats de la plaque commémorative du lycée et réfléchir à la mise en valeur d’un élément du patrimoine local. Et voilà que le moment tant attendu arrive : après des mois passés sur des écrans à décortiquer des documents centenaires, ils ont rendez-vous avec certains lieux emblématiques de cette période.

Ce voyage, préparé par M. ESTRADE et Mme FERNANDEZ BLANCO, a été fait sur mesure à partir des découvertes des élèves et il s’est déroulé du lundi 4 au vendredi 8 juin, avec le renfort de Jean-Pascal CHEMIN du service communication du lycée. Voici un aperçu des temps forts de ces 5 jours passés dans le nord et l’est de la France (sous le soleil, figurez-vous !).

Les traces des Poilus se résument avant tout à leurs sépultures. Les cimetières communaux et les nécropoles nationales ont été les points d’étape de ce voyage. Le village de Hans et son cimetière communal qui accueille depuis un siècle la tombe du jeune Franc PARIS, mort à 17 ans. La nécropole de Bevaux, près de Verdun, où notre élève Miguel Bueno a rendu hommage au soldat Léon ROUSSEL, en prononçant des paroles émouvantes et en déposant une gerbe de fleurs au nom du Lycée Français. Le cimetière du Père Lachaise à Paris, où nous découvrons que la tombe à la surface presque illisible de la famille NICOT accueille bien le corps de notre Poilu Henri NICOT. Le cimetière de Montparnasse enfin où nous vivons un incroyable moment, puisque devant l’imposante et lumineuse tombe de Marcel Süss (un ancien élève du lycée mort dans les premiers jours de la guerre), nous rencontrons sa nièce, venue participer à cet hommage particulier. Devant les élèves et en présence de Mme Le Guennec, IPR de l’AEFE (l'Agence pour l'Enseignement Français à l'Étranger), Adrian Bravo lit un beau texte qui rappelle le sens de ce voyage. Nous en profitons pour rendre un hommage littéraire à Charles Baudelaire qui dort dans ce même cimetière.

Ce voyage est aussi l’occasion de réfléchir à la manière de commémorer la guerre et de rendre hommage aux soldats morts. Nous avions l’exemple de la plaque du lycée. Nous découvrons l’imposant ossuaire de Douaumont, la religieuse Notre-Dame de Lorette, le moderne anneau de mémoire. Avec là encore, une surprise lorsque nous découvrons au sud du Fort de Douaumont, une stèle remise en état par le Souvenir français, et qui rend hommage à l’un des Poilus de Madrid, oubliés par notre plaque : Jean Molères, qui a combattu aux côtés d’Henri LABAYRADE.

Enfin, les visites du Fort de Douaumont et du Mémorial de Verdun, tout comme la découverte des tranchées de la Main de Massiges après une randonnée dans la forêt de l’Argonne, nous ont permis de mieux comprendre quelle était le terrible quotiden de ces hommes embarqués dans le plus sanglant conflit que la France ait connu dans son histoire.

Au cours de ce véritable périple, les élèves ont eu la chance de visiter des lieux originaux : le musée du Louvre-Lens, ainsi que les coulisses des Archives de Paris, où nous avons pu enquêter dans les registres d’immatriculation militaire de nos soldats ! Grande émotion pour ces apprentis chercheurs.

Un voyage intense qui a mêlé avion, bus, métro, tramway et bateau-mouche, car la descente de la Seine, à la tombée de la nuit, est aussi un moyen de réfléchir à la mise en valeur du patrimoine !

Si vous souhaitez en apprendre plus sur nos aventures, sachez qu’elles sont consignées au jour le jour sur le blog des Poilus de Madrid.

Onlain bookmaker bet365.com - the best bokie

FaLang translation system by Faboba